Vendredi 31 mai 2019 Concert  Max Cilla "Jazz Des Mornes" Quintet à Paris au Baiser Salé

  

Dans le cadre des Caribéennes de Mai

Vendredi  31 mai 2019 à 19h00 

Au Baiser Salé : 58 rue des Lombards 75001 Paris 

MAX CILLA flûte/guiro, GEORGES ÉDOUARD-NOUEL piano, JEAN-PHILIPPE GRIVALLIERS tambou-bélè

THIERRY GALAND congas/ ti-Bwa, EL CUCHY basse

Vendredi 24 mai 2019 Le Max Cilla "Jazz Racines Des Mornes" Quintet au Comptoir

 Le Comptoir   Halle Roublot - 95 rue Roublot, 94120 Fontenay-sous-Bois  Retour sur images d'un concert des grands soirs!

Max CILLA (flûtes traversières en bambou et ébène, guiro) Avec : Georges-Édouard NOUEL (piano) EL CUCHY (basse) Jean-Philippe GRIVALLIERS (tambou-bélè) Fabrice THOMPSON (batterie, ti-bwa)

"Vous avez été prêts à les suivre au cœur des nuits musicales des cases créoles des Mornes (les hauteurs des Antilles), vous avez alors découvert le charme des forêts tropicales, aux sonorités peuplées des rêves mystiques du “Grand Bois” et des échos du Tambou-Bèlè et des Ti-Bwa .

Les Mornes furent les refuges des nègres marrons, ceux qui suite à leurs actes de courage et de révolte pour s’évader de l’asservissement esclavagiste, étaient poursuivis par les colons. À travers la Flûte de Max Cilla, nous plongeons au cœur de l'oralité rurale martiniquaise, dans le monde de l'improvisation musicale des Mornes, enrichi - par la présence des congas - des influences Afro-cubaines et Portoricaines. "

3 mai 2019 Martinique Le Gros Morne An LakouA

Max Cilla et Kolo Barst avec Christian Charles, Michel Cilla, Sissi Percussions, Tony Polomack, Roger Ruster 

24 avril 2019 Martinique Fort-de-France Max Cilla au Cloud

Avec Christian Charles, Sissi Percussions, Michel Cilla

1er Avril 2019 Begin The Beguine à Paris Studio de l'Ermitage

Avec le Di Falco Quartet Fabrice Di Falco, Julien Leleu, Aurélien Pasquet, Jonathan Goyvaertz

les 19 et 21 février 2019 Le Max Cilla "Jazz Racines Des Mornes" Quintet au Baiser Salé

Le "Max Cilla "Jazz Racines Des Mornes" Quintet  a de nouveau invité son public à des voyages musicaux évoquant les divers aspects de la beauté de la nature au cœur des forêts tropicales martiniquaises et les  richesses culturelles de l’oralité rurale. Max Cilla : Flûte traversière en bambou, Flûte traversière en ébène, Guiro -  Georges-Édouard Nouel : piano - Dominique Tauliaut : Congas - Fabrice Thompson : Batterie/Ti-Bwa - Jean-Philippe Grivalliers : Tambou-Bèlè, Théodore Innocent : Ti-Bwa

le 26 octobre 2018 Festival Villes des Musiques du Monde le 26 octobre 2018

 À Aubervilliers-Espace Renaudie-  "Flûtes insulaires" spectacle pour le jeune public, avec Jean-Luc Thomas et  David Hopkins.

le 15 septembre 2018 Max Cilla "Jazz Racines Des Mornes" Quintet au Baiser Salé

Le MAX CILLA "JAZZ RACINES DES MORNES" QUINTET :  À la Flûte des Mornes, à la Flûte d'ébène et au Guiro, accompagné par les talentueux musiciens : GEORGES-ÉDOUARD NOUEL au piano, EL CUCHY à la Basse, PHILIPPE GOUYER MONTOUT (DIT PHILO DJOUBA) au Tambou-Bèlè et FABRICE THOMPSON à la Batterie et au Ti-Bwa.

vendredi 20 et samedi 21 juillet "Max Cilla Jazz Racines Des Mornes Quartet" au Baiser Salé

♥️  2 CONCERTS EXCEPTIONNELS ♥️Le Baiser Salé
Le Baiser Salé : "MAX CILLA, l'une des plus belles émotions de la 13ème édition du Festival Les Caribéennes de Mai, revient pour deux soirées magiques."

 

Jeudi 21 juin 2018 "Bokantaj Sé Graj" à Paris

Concert avec Dominique Tauliaut et Théodore Innocent


Vendredi 15 juin 2018 Soirée Max Cilla à Paris au BAB-ILO

à 19h00 : Paroles de Concert "La Marche de l'Homme"  Texte de Brigitte Costa-Léardée  dédié à Max Cilla.  Edition La Cheminante  à 21h30 : Concert "Max Cilla, Jazz Racines des Mornes Quartet". Entre les deux sessions : Projection du court-métrage d'Alain Agat et Christian Forêt "Conversation à une voix… avec  Max Cilla



le 10 mai 2018 "Festival Les Caribéennes de Mai"

Le Max Cilla "Jazz Racines Des Mornes Orquesta" au Baiser Salé 58 rue des Lombards Paris 75001

 

Max Cilla : flûtes et guiro, Laurent Succab Sulo Vyp : congas, Rony Olanor : piano-synthé, voix, Boris Reine-Adélaïde : tambou-bèlè, Théo Innocent : batterie, ti-bwa. Ce concert est une invitation à un voyage évoquant les nuits musicales des cases créoles des Mornes (les hauteurs des Antilles) autour du Tambou-Bèlè et des Ti-Bwa faisant écho aux sonorités et aux charmes des forêts tropicales. À travers la Flûte des Mornes on retrouve le monde de l'improvisation musicale appartenant à la tradition orale des Mornes, enrichi -par la présence des congas-des influences du Latin-Jazz issu des musiques Afro-Cubaines et Portoricaines aspects majeurs de la musique Caribéenne. 

Retours sur le Concert

Max Cilla "Jazz Racines Des Mornes Orquesta". Toute une histoire à vivre et à revivre... Un Concert des grands soirs au Baiser Salé! 

avec Boris Reine-Adélaïde, Laurent Succab Sulo Vyp, Rony Olanor, Kristof Négrit, Théo Innocent, en invité Robert Chavrimoutou et l'apparition magique de la danseuse Dominique Attely... Max Cilla remercie ses musiciens et son public venu si nombreux partager cette soirée musicale véritable invitation au voyage dans les sphères les plus sublimes de la beauté authentique des Caraïbes. Il remercie Le Baiser Salé d'avoir accueilli la musique des cases créoles des Mornes des Antilles. Pour cet événement Le Baiser Salé a affiché COMPLET! Désolés pour tous ceux qui sont venus (nous avons appris qu'ils étaient aussi très nombreux) en pensant pouvoir prendre leurs places le soir même et n'ont pas pu entrer... Nous espérons les voir au prochain Concert!

D'avril à décembre 2018 "Begin the beguine"

Dans "Beguin the beguine", Concert- Création au Bal Blomet,  33 Rue Blomet Paris 75015 Max Cilla  est  l'invité coup de coeur de Fabrice Di Falco  

 « BEGIN THE BEGUINE » Un Conte Musical Créole, de l'Opéra Baroque à la Biguine avec les arrangements du Di Falco Quartet. Dans ce spectacle, le contre-ténor martiniquais nous raconte l’histoire du Grand-Théâtre de Saint-Pierre et fait revivre ses vieilles pierres à travers une grande fresque musicale allant de l’opéra à la biguine en passant par le blues et le jazz. Cette aventure musicale est aussi un parallèle à l’histoire d’une autre salle mythique parisienne, le Bal Blomet, ancien « Bal Nègre ».

Avec des oeuvres de Bach, Pergolèse, Chevalier de Saint-Georges, Purcell, Mozart, Gershwin, Cole Porter, Henry Salvador, Edith Lefel, Jenny Alpha.

Fabrice Di Falco (chant) Jonathan Goyvaertz (piano) Julien Leleu (contrebasse) Aurélien Pasquet (batterie) Avec la participation des coups de cœurs: Max Cilla, flûtiste et Daniel Misaine,violoniste .

« Ce conte musical a pour but de transmettre à la nouvelle génération les racines quelquefois oubliées d’une culture lyrique des Français dans les Caraïbes. L’opéra est une musique très appréciée par les antillais depuis des siècles et d’ailleurs la biguine est le fruit du métissage artistique entre musique classique, danse classique, lyrisme des salons de maison bourgeoise aux danses dans les rues de Saint-Pierre. » Fabrice di Falco Voir l'article de People Bo Kay